Les résidents s’engagent dans une aventure

épistolaire trans générationnelle

 

Le 18 décembre dernier, un atelier d’écriture a vu le jour aux Chênes à Portes-lès-Valence.

Cet atelier est constitué de 15 séances bi-mensuelles au cours desquelles l’intervenante, Astrid Belval, sollicite l’imaginaire des participants tout en faisant appel à leurs souvenirs. Parallèlement, elle propose le même travail à un groupe d’enfants d’une école voisine.

Chaque groupe – enfants et personnes âgées – a fait un travail préparatoire chacun de son côté pendant quelques séances à partir de thèmes proposés (présentation de la famille, souvenirs d’école, activités pratiquées …) puis commencé une relation épistolaire. Finalement, ils se rencontreront pour un moment festif à l’issue de ces 6 mois.

Les bienfaits de cet atelier sont nombreux : faire travailler la mémoire, l’expression sous toutes ses formes, permettre la transmission entre générations, valoriser chaque participant à travers son vécu, permettre aux résidents de créer un lien différent entre eux, s’ouvrir sur l’extérieur, valoriser la personne en tant qu’individu souvent noyé dans le collectif de l’établissement, enrichir le quotidien, favoriser le partage, la prise de parole, la confiance en soi …

Un petit groupe de 10 personnes s’est constitué spontanément en s’engageant avec plaisir et curiosité dans cette nouvelle aventure où l’émotion et les découvertes sont toujours bien présentes.

Les personnes présentant des difficultés à écrire sont aidées par une petite équipe de bénévoles, aussi bien dans le geste que dans la stimulation à faire remonter leurs souvenirs.